Fil d'actualité

Espace privé

News

Calendrier Bio

Décembre 2017
D L Ma Me J V S
1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31

Prochaines dates

18 Nov 2017n12:00AMnFormation FB2 : Module 1

Inscription à la newsletter

captcha 
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

El Niño s'emballe

Cette fois l'ENSO (El Niño Southern Oscillation) est fort, très fort. Il est rentré cette saison dans le top 3 des plus puissants phénomènes jamais enregistrés. Le plus violent reste celui de la saison 1997-98 où les dégats enregistrés sur les coraux avaient été considérables, loin vers l'Ouest, comme aux Maldives par exemple.

Un suivi effectué par le Georgia Institute of Technology depuis 18 ans sur les coraux de l'île Christmas (Kiribati) montre que malgré qu'ils aient bien résisté à El Niño de 1997-98, ces coraux sont très atteints cette année ; de blanchiment d'abord à hauteur de 50 à 90% selon les sites, mais aussi de mort jusqu'à 30% sur les sites les plus touchés.

L'eau est à 31°C depuis une longue période, bien au-dessus donc des 27°C que ces coraux sont habitués à supporter. Il est prévisible d'après les modèles déroulés que cette température reste aussi élevée jusqu'au début de 2016. Les universitaires cherchent à utiliser cette période pour tenter de simuler ce que pourrait être l'impact d'ENSO importants et répétés. Un probable effet, encore méconnu, du réchauffement global.

On peut donc craindre des dégâts peut-être aussi importants que durant cette terrible saison 1997-98 pour les mois à venir, et des effets quasi catastrophiques en cas de répétition fréquente.

(Source ScienceDaily)

Compte-rendu de l'AG 2015

Malgré des conditions de circulation difficiles et un contexte morose dans l'Ile-de-France, notre Assemblée Générale 2015 a bien eu lieu à Courbevoie, accueillie par la CDEBS et le Comité du 92. 

Vous trouverez les documents qui y ont été utilisés en cliquant ici. Un compte-rendu du stage FBx d'octobre 2015 auquel plusieurs encadrants bio de notre région ont participé est aussi accessible en cliquant ici.

Un diaporama du déroulement de l'AG préparé par Claude est disponible en cliquant ici.

Merci à tous les participants et organisateurs pour cet agréable moment de rencontres, de partages et d'information. 

 

En savoir plus sur le 92

Les pages de ce site consacrées aux départements peuvent être enrichies par les responsables des CDEBS. Le 92 a commencé et vous fournit des informations sur des activités bio dans les Hauts-de-Seine.

Vous pouvez y accéder en cliquant ici.

 

DORIS V4 est en ligne !

Après une période de mise au point un peu plus longue que prévu, voici la version 4 de DORIS ! Vous pouvez accéder au nouveau site, plus participatif encore.

Une raison de plus pour utiliser et enrichir ce site qui est le résultat d'un des projets les plus aboutis de la CNEBS. Une équipe de passionné(e)s s'y consacre depuis des années et a obtenu un résultat que peu imaginaient au départ. Merci et bravo à eux !

Notre CREBS en pointe

Les chiffres de cartes bio délivrées la saison passée sont connus. Et notre CREBS IdF-P s'en sort plutôt bien.

La CNEBS a délivré 1251 brevets dont 68% de PB1, 21% de PB2, 9% de FB1 et 2% de FB2. Les FB3 se comptent sur les doigts d'une main. C'est un peu moins que l'an dernier mais sur les six dernières années, la courbe continue de croitre en moyenne.

L'Ile-de-France/Picardie a délivré quant à elle 320 brevets ceq ui représente 23% des brevets PB1, 23% des PB2, 28% des FB1 et 42% des FB2. Elle compte également un FB3 de plus. On se rend ainsi compte des résultats des efforts importants réalisés par la Commission Régionale sur la formation de ses cadres : cycles annuels complets et riches, recyclage, journées de formation dédiées,... Tout cela paye. Mais rien de cela ne serait possible sans l'enthousiasme de chaque encadrant au niveau des clubs et des comités départementaux. Bravo à elles et à eux !

 

Du cerveau des dauphins

Une récente publication détaille des recherches sur le cerveau des dauphins. Il était jusqu'alors très mal connu ainsi que son fonctionnement. Une capacité nouvelle d'étudier des fonctionnements cérébraux sur des organes bien conservés d'organismes morts ont permis ces découvertes. Jusqu'à présent ces techniques n'avaient été utilisées que sur des humains, des rats et des primates.

L'étude s'est concentré sur le sens de l'ouie, en raison de l'écholocation dont le dauphin est un des rares animaux à en être muni. Il semblerait que le dauphn gère les sons en de multiples endroits de son cerveau, un peu à la manière des chauves-souris, dont ils sont pourtant très éloignés dans le buisson de l'évolution. Ils ont cependant construit des mécanismes comparables pour non seulement entendre, gérer les sons mais aussi en construire des représentations mentales, très probablement en 3D.

Le dauphin possède, en l'état actuel de nos connaissances, le système de sonar le plus évolué qui soit. Et il faut y ajouter sa capacité d'utiliser ces mêmes sons pour communiquer avec ses congénères. La complexité d'un tel système est encore au delà de nos capacités d'analyse.

(Source ScienceDaily)

 

Pas d'acide pour les algues

Des chercheurs anglais, italiens et américains viennent de publier un rapport sur les effets de l'acidification des océans sur les algues. Les recherches ont été menées en laboratoire mais aussi au large de l'île volvcanique de Vulcano, en Italie. Des cheminées volcaniques sous-marines y permettent de trouver des sites dont la teneur en CO2 est variable. Cette teneur, dépendante du niveau d'acidité du milieu, impacte directement la qualité du squelette des algues car la calcification peut baisser jusqu'à 32%. Cela rend les lagues moins rigides et donc moins capables d'aller chercher lalumière. On peut en déduire de forts impacts sur les écosystèmes concernés.

 

Page 8 sur 10

Aller au haut