Espace privé

News

Calendrier Bio

Octobre 2017
D L Ma Me J V S
1 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31

Prochaines dates

Inscription à la newsletter

captcha 
Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn

Une étude récente chez les seiches géantes d'Australie (Sepia apama) a montré que les mâles de l'espèce qui doivent s'affronter pour la conquête des femelles ne recherchent pas systématiquement l'affrontement, bien au contraire. Bien des signes et des comportements leur permettent d'afficher leur agressivité et la menace envers le concurrent. Tout ceci n'est pas du cinéma, elles ne font pas semblant.

Afin de limiter tout risque de blessure, évènement qui pourrait leur être fatal dans leur environnement, les seiches tentent de réduire leurs échanges à des intimidations générées par des changements de couleur rapides ou des attitudes (distance entre les rivaux ou position du manteau par exemple). Ces niveaux gradués de défi sont en fait des informations parfaitement captées et interprétées par chacune, et c'est le plus résistant au stress qui va gagner si l'opposition ne va pas jusqu'à l'affrontement physique. Une guerre des nerfs en quelque sorte...

(Origine : ScienceDaily)

 

Aller au haut